PRESSE

Alain Lompech dans "Diapason" 
Mai 2017

« C’est avec une élégance dénuée de maniérismes autant que de sécheresse que Romain Descharmes joue les deux premiers concertos et l’Allegro appassionato. Il nuance son piano de coloris moirés et tendres, et sort les griffes quand il le faut. Du Concerto n°1, inspiré de Bach, il délivre une interprétation qui réussit à faire passer la pilule d’un bavardage parfois excessif du compositeur dans la premier mouvement, et d’une vacuité qui interdit de facto le « con fuoco » demandé dans la finale, tout en magnifiant le caractère rêveur de l’Andante sostenuto. Chapeau ! »

« The bigger and better surprise, though, is the unaffected, highly accomplished musicianship of Pierre Fouchenneret and Romain Descharmes, neither of whom I’d heard before. Fouchenneret’s tone is warm yet finely focused and with spot-on intonation throughout. Descharmes’s touch is unfailingly elegant; he renders even the thickest passages with crystalline clarity. […] Fouchenneret and Descharmes are absolutely worth a listen. I’ll certainly be returning to their superb accounts of the three sonatas as well as the Spring, and I eagerly look forward to hearing more from them. »